Pourquoi mangez-vous ?

7 439 454. C’est le nombre d’habitant sur la Planète à l’heure où je vous écris cet article ! (Oula ça donne le vertige un peu quand même !!). Et 7 439 454 façons différentes de se nourrir et d’aborder son rapport à la nourriture. 

De nombreux facteurs entre en compte dans nos comportements alimentaires :

  • notre éducation
  • nos origines
  • notre âge
  • notre sexe
  • etc…

Nos repas peuvent nous faire plaisir, nous consoler, nous apaiser ou même encore nous angoisser. Mais connaissez-vous votre profil alimentaire ? Savez-vous pourquoi vous mangé ?

Je vous propose 4 profils alimentaire, à vous d’essayer de vous situer.

 1 . Vous mangez pour vous apaiser.

Pour vous la nourriture semble être une source de satisfaction. Vous y trouvez votre refuge lorsque les choses vont mal. Manger est votre moyen de réagir face aux tensions du quotidien. Vous appréciez les moments passés à table. Il vous apportent un apaisement que vous ne trouvez nulle part ailleurs. Cette nourriture vous nourrit mais principalement de façon active. La nourriture peut être ici comparée, dans votre vie d’adulte, au doudou que vous aviez étant enfant. Elle est cette compensation affective pour combler un vide un angoisse.

15445666035_2445c697de_m
Vous prendrez bien un peu de profiteroles ?

–> La question à vous poser : que cherchez-vous à combler avec la nourriture ? Se remplir, combler le vide avec la nourriture cache souvent une blessure affective que l’on ne veut pas voir ou que l’on préfère enfouir au plus profond de nous.

–> L’astuce : essayez de trouver d’autres moyens de vous rassurer pour affronter les tensions que la vie nous imposent parfois. Dansez, écrivez, jouer d’un instrument, chanter, bougez ! Bref, essayez de trouver une activité qui vous défoule et qui vous fait du bien !

 2 . Vous mangez pour vous faire plaisir. 

Pour vous manger c’est sacré ! Et c’est tout un art ! Vous aimez chercher des recettes, parcourir le marché ou les rayons de votre magasins à la recherche de nouveautés à tester dans votre assiette. Vous savez et aimez prendre votre temps pour cuisiner et déguster vos plats. Le partage est l’une de vos valeurs clés à laquelle vous ne dérogerez pour rien au monde ! Vous utilisez la nourriture comme un élément essentiel de votre équilibre, de votre bien-être et vous profitez au maximum de ses bienfaits.

–> La question à vous poser : quel est le prochain plat qui va sentir bon dans votre cuisine ?

–> L’astuce : continuer à entretenir cette belle relation apaisée, harmonieuse et équilibrée que vous avez avec la nourriture. Vous savez ce qui est bon pour vous et ce qu’il vous faut. N’hésitez pas à continuer à poursuivre votre quête de toutes les richesses que la gastronomie a à nous offrir !

4455791734_04c8c935e9_o (1).jpg
Crédit photo : Krismunda

 3 . Vous mangez pour vivre.

Manger pour vous c’est la galère. Cuisiner un clavaire ! Vous allez à l’essentiel. Chez vous votre frigo n’est jamais plein, et dans vos placards on ne trouvera pas d’épices rares ou des produits du monde. Vous avez plutôt l’impression de perdre votre temps en restant à table. Vous n’aimez pas passer du temps à table. Vous mangez vite, sans prendre forcément le temps d’écouter vos sensations ni vos réels besoins.

–> La question à vous poser : qu’est-ce qui vous dérange dans le fait de manger ? Est-ce qu’au fond ces moments de repas ne cachent ils pas une certaine angoisse de vous retrouver face à votre assiette ?

–> L’astuce : quand on est seul on n’a pas forcément envie de passer du temps à table. Et pourtant il est important de se faire plaisir même quand on est seul  Et si vous essayez de soigner au moins un de vos repas dans la semaine ? Une jolie présentation, un plat que vous appréciez, et de prendre le temps qu’il faut pour déguster, apprécier. Sentir que vous vous faites du bien et que votre bien-être passe également par ce que vous ingérez au niveau de votre alimentation.

 4 . Vous mangez pour vous surveiller.

Pour vous manger signifie méfiance, contrôle, mise à distance, peur de grossir. Vous entretenez une relation à la nourriture assez chaotique et conflictuelle. Vous avez besoin de savoir exactement ce que vous mangez. Vous préférez manger seul, ou chez vous, afin d’éviter d’être confronter à un couscous royal en famille ! Vous préférez largement régaler les autres mais pour vous c’est avec parcimonie.

14659689371_1b451e22fb_z (1).jpg
En toute légèreté !

–> La question à vous poser : que se cache-t-il derrière ce contrôle permanent ? Qu’est-ce que vous cherchez à contrôler ? Bien souvent quand on opère un contrôle aussi prenant concernant notre nourriture c’est que l’on craint qu’un autre domaine de notre vie ne nous échappe. Ainsi nous avons l’impression que tout est sous contrôle et qu’il ne peut rien nous arriver.

–> L’astuce : essayez de comprendre ce que la nourriture vous évoque afin de reprendre petit à petit le chemin d’une alimentation plus apaisée et plus harmonieuse.

Profitez de l’été pour changer votre façon de manger. Nos rythmes sont ralentis, nous pouvons ainsi être plus à l’écoute de nous même, et ainsi acquérir de nouveaux réflexes alimentaires sans sacrifier sont plaisir 😉

 

partager–> Vous avez aimé cet article ? Partagez le avec vos amis, ça pourrait aussi les intéresser 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posted in Non classé